mardi 10 août 2010

L'usure du pouvoir.

Le ministre de la justice du Québec, Jacques Dupuis, tire sa révérence. Il sera sans doute remplacé comme député de la circonscription St-Laurent par Jean-Marc Fournier qui annonce son retour en politique québécoise. C'est une bonne nouvelle. M. Fournier est un homme moins mesquin et apparemment plus honnête que M. Dupuis.
Jacques Dupuis et JM Fournier
Mais il reste que le retour de Fournier illustre combien il est difficile pour le gouvernement Charest d'attirer de nouvelles figures au sein de son équipe. La circonscription de St-Laurent est un Château-fort quasi-imprenable pour le Parti libéral : on y présenterait une boîte aux lettres qu'elle se ferait élire parce qu'elle est rouge ! Le prochain député est assuré de siéger au Conseil des ministres.

Et aucune nouvelle figure n'ose se lancer dans des conditions aussi faciles ? C'est un signe supplémentaire que l'usure du pouvoir devient une caractéristique dominante de ce troisième (eh oui) mandat du gouvernement Charest.

10 commentaires:

  1. Où sont les dauphins au PLQ et au PQ ?
    En entreprise, le chef de la direction a comme priorité l'identification de son successeur.
    Qui peut remplacer - demain matin- Pauline Marois ou Jean Charest ?
    Je n'en vois aucun.
    Je trouve triste à en pleurer la non-identification de futurs chefs politiques.
    Est-ce que les héros sont fatigués...yg

    RépondreSupprimer
  2. Le voisin,
    Je ne serais pas surpris que la majorité des assidus de ton blogue soient des jeunes - gradués de Maisonneuve, de Grasset ou de Brébeuf- étudiants en Droit ou en sc-po à l'UdeMtl ou à l'UQAM...

    Où êtes vous, camarades, ou êtes-vous ?
    Je suis un vieux sénile de 77 ans et les seuls commentaires que je lis sont ceux- que j'apprécie hautement- de Olivier et d'un pseudo gars de la droite qui s'enfarge souvent dans les fleurs du tapis.
    Où sont les autres, tabarnak( dirait Michel Chartrand ).
    Je sais que le Voisin trouve que je prends de la place mais:
    J,AI HORREUR DU VIDE..
    Je trouve que les gars de ma génération sont de plus en plus de la droite et amorphes..C'est pas grave...
    Mais- vous la classe montante... vous les bonnes têtes, les talentueux:
    Montez dans les rideaux!!!
    yves Graton

    RépondreSupprimer
  3. Chers Messieurs Voisin et Graton, ainsi qu'à tous ceux dont l'intérêt le réclame,
    après que mon frère m'eut montré cet excellent blogue, je n'ai cessé de le lire attentivement, commentant lorsque le temps et l'intérêt se présentaient. Je profite de cet intéressant commentaire de M. Graton pour vous souligner mon attention. Toutefois, mes ambitions diplomatiques m'empêchent de m'impliquer trop profondément en politique, que ce soit au niveau provincial ou fédéral. En terminant, étant moi-même un participant plus qu'enthousiaste au Tournoi Jeunes Démocrates, je souhaite assurer tout ceux qui en doutent qu'il existe de nombreux jeunes bien politisés et certainement aptes à mener les combats de demain. Je suis sûr que notre Voisin pourrait le confirmer. Sur ce, bon remaniement tout le monde!;)
    Philippe

    RépondreSupprimer
  4. Philippe,
    je ne doute aucunement de l'existence de têtes solides parmi cette jeunesse montante et suis très convaincu que certains monteront au front pour mener les combats de demain.
    Je dis - tout simplement:
    - Levez-vous, le temps presse.
    Avant de quitter ce bas- monde, je rêve de voir un second René Levesque ou- pourquoi pas- un Obama québecois prendre la relève.
    yg

    RépondreSupprimer
  5. yg,
    je suis très content d'apprendre que vous êtes confiant de nous voir prendre la relève dignement. Toutefois, il faut comprendre qu'un grand politicien n'arrive pas sur commande. Par exemple, René Lévesque n'est entré en politique que suite à la création de l'Équipe du Tonnerre et à l'arrivée de la révolution tranquille. Ainsi, la question est la suivante: Quand les baby-boomers tenderont-ils le flambeau à la nouvelle génération? Quand verrons-nous les planètes s'aligner pour voir arriver ce grand personnage?
    Philippe

    RépondreSupprimer
  6. Philippe,
    qui a tendu le flambeau à René?
    C'est lui qui est allé le chercher!
    Anyway- nous sommes sur la même longueur d'ondes etnous vivons d'espérance !!
    yg

    RépondreSupprimer
  7. yg,
    je suis tout à fait d'accord pour dire que nous sommes sur la même longueur d'onde et que la conversation est peu ou prou terminée. Toutefois, mon côté perfectionniste me force à vous rappeler que c'est Jean Lesage qui a convaincu initialement Lévesque de faire le saut en politique. Beaucoup de contemporains doutent que Lesage aurait pu battre Duplessis ou même Sauvé dans une élection générale. Bref, le fruit était mûr...
    Philippe

    RépondreSupprimer
  8. Philippe,
    mon vieux père ( 1897-1976)disait que Jean Lesage était le plus grand converti du XXè siècle.
    Comme ministre des Affaires du Nord à Ottawa, il n'avait rien d'un nationaliste québecois .
    Quand Lesage a pris la tête du PLQ , les futurs membres de son équipe se sont joints au PLQ pour 2 raisons:
    la présence de Georges-Emile Lapalme
    et une certaine nausée vis-à-vis l'omniprésence de l'UN .
    Je crois que Lesage est devenu un héros...malgré lui.Mais, il est ÉVIDENT- comme tu le soulignes-que Lesage et son Parti ont été le tremplin pour Levesque.
    yg
    :
    yg

    RépondreSupprimer