lundi 7 mars 2011

Vers la souveraineté alimentaire.

Regardez cet épisode de La semaine verte et vous verrez que ce qui guette l'humanité est une véritable crise alimentaire mondiale...

Dans l'optique de la crise énergétique (et de la fuite en avant des gaz de schiste), il conviendrait peut-être de nous concentrer à développer ici une agriculture à plus petite échelle, capable de favoriser le développement économique et démographique de nos régions tout en nous permettant de nous protéger contre une crise alimentaire annoncée. Le Québec serait alors une société moins fragilisée que les autres. Mais pour opérer ce virage, il faudrait appliquer certaines recommandations du Rapport Pronovost : valoriser l'agriculture du terroir; mettre fin au monopole de l'UPA dans le domaine agricole; développer une politique de l'eau qui priorise le citoyen et l'agriculture devant l'industrie minière ou gazière...

Lourd programme. Mais vital !

4 commentaires:

  1. Je viens à l'instant de revisionner "Bacon: le film" d'Hugo Latulippe...

    Bordel! Ça fait déjà 10 ans que l'alarme sonne et c'est encore la course au profits pour les "happy few" qui prévaut, au détriment des populations locales et d'un peu de ré-humanisation de nos campagnes et de nos processus alimentaires.

    Je sens que si je visionne "La semaine verte" tout de suite, mon éco-anxiété atteindra des sommets insoupçonnés!

    Bonne nuit quand même,
    Julimaude

    RépondreSupprimer
  2. On pourrait aussi augmenter l'utilisation des ONG pour faire face à la demande!!! Il faut nourrir la planète.

    RépondreSupprimer
  3. Lourd programme , mais pour mettre en place un programme de cette envergure, il faut des leaders.
    Malheureusement, il y a trop d'incompétents en politique.
    Je pense tout haut : Toni Tomassi, Nicole Ménard, Carole Théberge, Marguerite Blais...tabar
    yg

    RépondreSupprimer