lundi 17 octobre 2011

Nous sommes les 99%.


La caricature de Garnotte dans Le Devoir d'aujourd'hui rend bien compte du discrédit et de la crise de confiance qui affecte nos élites politiques, économiques et financières depuis quelques temps. Et c'est le mouvement «Occupy Wall street» qui semble avoir canalisé cette saine colère qui devrait tous nous habiter.

En effet, les grands spéculateurs du milieu financier ont pris d'énormes risques sous la bienveillance irresponsable de firmes de cotation de crédits et de banques qui créaient ou donnaient de la valeur à des produits financiers qui n'en avaient pas... Or, ce sont les fonds de pension des travailleurs qui ont fondu pendant que les bonzes de la finance se faisaient littéralement sauver par les États... Et ces mêmes États doivent aujourd'hui couper dans leurs programmes sociaux parce qu'ils sont attaqués par les marchés financiers qui doutent de la solvabilité de leurs finances publiques...

Le cercle vicieux et absurde de ce capitalisme du XXIe siècle qui socialise les pertes et privatise les profits est mis à jour par le slogan «Nous sommes le 99%» des indignés de Wall street... En effet, la grande majorité des ménages a vu sa situation matérielle se détériorer au cours des denières décennies (ceux qui ne l'ont pas vu se sont clairement endettés, souvent au-delà de leur capacité de rembourser...) pendant qu'une infime minorité s'enrichissait grassement, avec la complicité coupable de nos dirigeants politiques.

Bien sûr, la situation est moins dramatique au Québec qu'aux USA puisque nos écarts de richesse sont moins extravagants et nos politiques sociales plus généreuses, mais il reste que le nombre de paliers d'imposition a chuté de façon importante depuis les anéées 1980, passant de 16 à 3 au provincial... pendant que les taxes de vente augmentaient. On a donc vu se développer partout en occident, même chez nous, un projet inégalitaire qu'il nous faut aujourd'hui combattre!

Mais quand même le ministre fédéral des finances - Jim Falherty, un conservateur dur - affirme qu'il comprend l'insatisfaction des gens, disons que la légitimité de cette colère devient difficile à contester. Mais où tout cela mènera-t-il? Les revendications des «indignés» qui manifestent un peu partout vont dans toutes les directions! Qui peut saisir la balle au bond et faire émerger des pistes concrètes de solution pour résorber la cupidité et la fuite en avant de notre système économique?

Obama a perdu une occasion en or de réformer le monde de la finance après la crise de 2008. Sa réformette ne risque de déboucher que sur un peu plus de prudence de la part des acteurs du milieu financier puisque l'État ne se pose dorénavant plus en baîlleur de fonds automatique des entreprises... Mais il a renoncé à imposer des plafonds de rémunération ou encore à taxer les transactions financières ou même à accroître la transparence des produits financiers. Est-il trop tard? Sûrement pas, mais son capital politique est entaché et le timing est moins bon pour frapper un grand coup.

Chose certaine, le risque est grand que ces belles manifestations s'estompent avec la venue des temps froids. Et la frénésie de Noël, qui va avec la consommation excessive de notre mode de vie, vont finir par nous relancer dans cette fausse sécurité de la «reprise économique» assurée par les dépenses des ménages...

Nous reviendrons un autre jour sur la nécessité de repenser la croissance... D'ici là, souhaitons que la sympathie à l'égard des manifestants débouche sur un renforcement des réseaux sociaux et militants et contribue à faire émerger des propositions concrètes pour humaniser notre société en dérive.

4 commentaires:

  1. Dans ton 4 è paragraphe, tu mets de l'emphase sur " projet inégalitaire', sujet que tu as traité le 25 août.
    Relire ce passage nous aide à mieux comprendre cette crise de confiance.
    merci
    yg

    RépondreSupprimer
  2. Hi, Neat post. There is a problem along with your website in internet
    explorer, would check this? IE nonethjeless is the market chief
    and a good component of other folks will leave out your wonderful writing due to this problem.


    Check out my website :: mobile chiropractic

    RépondreSupprimer