dimanche 27 juin 2010

American Tabloïd.

J'ai lu «d'une traite» American Tabloïd de James Ellroy. 700 pages sur les USA de 1958 jusqu'au 22 novembre 1963 à Dallas... L'auteur de la trilogie américaine (American Tabloïd en est le 1er tome) y imagine des personnages fictifs côtoyant les géants de l'époque : Howard Hughes, producteur héroïnomane et mégalomane de Hollywood, J. Edgar Hoover, Directeur du F.B.I.; Jimmy Hoffa leader syndical corrompu en lien avec la mafia, et bien sûr, le clan Kennedy avec Jack (John F.), Bobby et Joe, le père Kennedy...

L'intrigue est enlevante, en concordance avec l'évolution de la vie politique et culturelle de l'époque, la traduction française fait trop souvent chier avec ses tics langagiers fatigants : «couinements... il couina»... mais l'histoire est assez captivante pour tenir le coup... Ce qui reste : des images fortes de JFK avec Barb, une grande rousse qui couche avec lui mais qui fait partie d'un vaste complot cherchant à faire chanter le Président, un Bobby Kennedy intègre parmi les loups, des personnages forts issus de l'imaginaire de Ellroy, dont ce Pete Bondurant, collosse d'origine québécoise...

Le reste de la trilogie se prolonge jusqu'à 1972, année précédent le scandale du Watergate... C'est à une plongée dans une Amérique corrompue se nourrissant à tous les rateliers que James Ellroy nous convie. Les mythes états-uniens y sont remaniés, voires accentués par défaut. À lire, si vous êtes capables de supporter la traduction française avec ses «couinements»...

2 commentaires:

  1. ta connaissance de l'anglais est telle que tu aurais pu le lire dans son texte original plutôt que t'imposer ces "couinements " perpétuels.
    Voilà l'avantage de notre bilinguisme..
    yg

    RépondreSupprimer