mardi 6 avril 2010

Élections en Grande-Bretagne le 6 mai.

Le 1er ministre britannique Gordon Brown a rendu visite à la Reine à Buckingham palace pour lui demander de dissoudre le Parlement et de tenir des élections générales le 6 mai prochain. Après 13 ans au pouvoir, le Parti travailliste cherchera à recueillir une majorité pour la quatrième fois consécutive depuis 1997 (c'est historique !), mais la 1ère fois sous la direction de Gordon Brown, éternel 2e sous Tony Blair...
Le chef conservateur (Tory) David Cameron
Les sondages prédisent une légère avance au Parti conservateur dirigé maintenant par David Cameron, un jeune politicien articulé qui affirme vouloir rompre partiellement avec le Thatchérisme et puiser davantage son conservatisme dans la pensée d'Edmund Burke (philosophe politique anglais,1729-1797) plutôt que dans le conservatisme néo-libéral de Milton Friedman (économiste et penseur américain 1912-2006).

L'autre parti en lice (libéral-démocrate) peut seulement venir troubler les résultats en favorisant ou défavorisant les travaillistes ou les conservateurs... Un pronostic ? Une courte victoire conservatrice.

4 commentaires:

  1. L'arrogant6 avril 2010 à 10:30

    David Cameron!!! David Cameron!!! David Cameron!!! J'aimerai aussi que les partis régionaux recoivent de bons «scores». Le SNP (Scottish National Party) doit avoir des députés à Westminster.

    RépondreSupprimer
  2. Très charismatique ce David Cameron... on voit mal comment il pourrait échapper cette élection tellement il attend depuis longtemps, surtout qu'il est étiqueté futur P-M depuis au moins 3-4 ans... Bien hâte de voir son conservatisme renouvelé. Subsiste tout de même certaines questions dans son cas, notamment concernant les finances publiques (ses attaques durant la gestion de la crise financière furent confuses). Il devra aussi adopter une position plus claire concernant l'intégration européenne et mieux définir son eurosceptisme...

    Olivier

    RépondreSupprimer
  3. La remontée de Brown dans les sondages tient en effet bcp aux errements de Cameron face à la crise, mais son recentrage récent devrait le servir, il semble disposé à réglementer davantage le marché et même à accpeter une taxe sur les banques... Ces éléments viennent du programme de Brown, jugé encore fort crédible en économie...

    RépondreSupprimer
  4. Cher voisin,

    Il semble également que la répartition des électeurs favoriseraient le Labour, et c'est pourquoi il faudrait au minimum 7% d'avance à Cameron dans les suffrages pour obtenir une courte majorité. Or, à la lumière des sondages que l'on voit, l'écart semble être de 4 à 10%... Ce n'est pas gagné d'avance! D'autant plus que l'écart Brown-Cameron était de plus de 20% il n'y a pas si longtemps... Je crois que nous sommes tous curieux de voir ce que ce Cameron a dans le ventre, mais ce n'est pas gagné d'avance!

    Olivier

    RépondreSupprimer