jeudi 1 avril 2010

Jésus de Nazareth.

Pâques approche, avec toute sa nostalgie de l'enfance. Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli : un véritable «marathon télévisuel annuel» pour lequel j'ai sûrement gâché plusieurs vendredis saints ensoleillés ! Reste que ce film m'a inculqué une culture religieuse minimale, me racontant magnifiquement bien les grands épisodes de cet immense révolutionnaire de l'époque romaine que fût Jésus.

Grâce à ce film, je me suis mis à comprendre davantage ce qu'on me racontait lorsqu'on allait à la messe (pas trop souvent : au dimanche des rameaux, à Noël, puis à un autre moment «variable» dans l'année). C'est un peu grâce à ce film que j'apprécie toujours regarder l'art religieux des églises que je visite. Ce film me rappelle mes 1ers cours d'enseignement à la religion. Je suis content que l'on m'ait fourni cette culture religieuse essentielle à la compréhension de l'histoire et de l'art.

Je me souviens d'avoir marché dans Jérusalem en 1994 en me rappelant ces images de Robert Powell (le Jésus du film) titubant sous le poids de sa croix... J'ai été marqué quand je suis allé voir le tombeau de Lazar (en plein Jérusalem «annexé» !) et lorsque j'ai fait le tour du lac de Tibériade où Jésus a marché sur les eaux. Si j'ai ressenti quelque chose lorsque je suis allé sur le mont des Oliviers où Jésus exprime ses angoisses devant la mort et demande à son Père s'il peut lui éviter ce châtiment atroce... c'est encore grâce à Jésus de Nazareth le film, qui a construit l'image mentale que je me fais encore aujourd'hui de Jésus.

Jésus de Nazareth est-il encore projeté à la télévision ? Sans annonces ? Ma télé avec antennes de lapin (de Pâques) vous souhaite un beau congé pascal.

6 commentaires:

  1. Voisin,
    tu viens me chercher avec ce beau film et - surtout- avec cette exceptionnelle photo du Christ en croix.
    joyeuses pâques.
    pepedamour

    RépondreSupprimer
  2. Ce fameux Jesus,signalé par Suétone en une ligne à peine,"fomentait des troubles".au fait le voisin si tu veux bien capter le film,prends plutôt une "parabole".Bon week-end pascal.
    Pascal.

    RépondreSupprimer
  3. Beau film mais pourquoi Jésus est-il toujours aussi blanc avec un profil quasi scandinave ?ça devait être très rare les blonds aux yeux bleus en Judée au premier siècle.

    RépondreSupprimer