jeudi 25 février 2010

Ressac contre une certaine convergence culturelle.

C'est dans l'air du temps. De plus en plus de gens critiquent l'espèce de convergence culturelle qui sévit dans nos médias et qui fait que ce sont souvent les mêmes figures qui paradent d'une émission à l'autre. Plusieurs blogues sont littéralement construits sur ce sentiment. Ex: Voir la clique du plateau, qui se moque de l'omniprésence de la petite élite culturelle montréalaise ou encore cette chronique du blogueur Patrick Dion qui traite du sujet.

Bien sûr, une émission comme Tout le monde en parle devient la cible centrale de ce genre de critique, non seulement par son auditoire imposant (quoique je me méfie des cotes d'écoutes...), mais aussi par sa formule même qui fait que les invités sont justement ceux qui ont fait parlé d'eux dans les médias !

Les médias ont cette propension naturelle à devenir auto-référentiels. Le paroxysme de ce problème survient lorsque les entreprises médiatiques (Quebecor et Radio-Canada excellent dans ce genre) basculent dans une forme d'inceste en invitant dans leurs émissions ceux qui passeront dans leurs émissions ou pire, en se servant de leur show d'information pour mousser un de leur programme...
Série Espace humain de Yoakim Bélanger
Reste que ce malaise à l'égard de notre monde culturel a de bonnes raisons d'exister. Pourquoi ne pas lancer un mouvement fort pour une émission culturelle qui inviterait tous ceux dont on ne parle pas ? On pourrait simplement appeler ça : Personne n'en parlait !

Qui inviteriez-vous à cette émission ? Quelles sont vos découvertes culturelles, celles dont on ne parle pas suffisamment?

5 commentaires: